Accouchement

6 choses qu’on ne te dit pas !

6 choses qu’on ne te dit PAS sur l’accouchement
Si t’es enceinte, accroche-toi ma Josiane parce que ça va secouer !
Ton accouchement est un business
Oui bon, on va te dire aussi que ce sera le plus beau jour de ta vie, un moment magique, et bla bla bla. Mais la réalité du merveilleux monde d’aujourd’hui, c’est que c’est un putain de business (comme tout le domaine de la santé d’ailleurs). 
« La tarification à l’activité est le mode de financement unique des établissements de santé, publics et privés. »
Donc à la manière d’une vieille Clio que t’amènes au garage pour une simple vidange et que tu récupères avec des nouveaux pneus, un soufflet de cardan remplacé à droite « Oui mais là, c’était dangereux Madame », des essuies-glaces changés et le liquide de frein rempli, bah, le corps médical va tout faire pour rallonger la note lui aussi. Et oui, chaque acte médical que tu subiras sera une ligne de plus sur la facture. T’auras donc bien vite compris que si tout se passe bien et naturellement, c’est pô vraiment intéressant niveau pepettes !
Pour te donner une idée, au Canada (où il est plus simple de connaître les prix), un accouchement en structure hospitalière, par voie basse sans complications coûte environ 2700€ et peut durer 1, 2 voire 3 jours. Alors que le pack complet « déclenchement / péridurale / épisiotomie » ça va chercher dans les 3000 €. Et ne parlons pas de l’offre exceptionnelle « Césarienne » qui monte à 4200 €(4) et où l’affaire est pliée en 30 minutes, merci, bonsoir.
(D’ailleurs, je pose ça là au passage : le nombre de césariennes ne fait qu’augmenter dans le monde. En France il a été multiplié par 2 depuis 1980(1) : Un enfant sur cinq naîtra grâce à une opération chirurgicale. Et dans certains pays , le taux de césarienne est exagérément élevé et peut monter jusqu’à plus de 50 %(2) ! Même l’OMS considère que le taux « normal » est autour de 10-15 %. Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre?)


[1] https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/gerer-un-etablissement-de-sante-medico-social/financement/financement-des-etablissements-de-sante-10795/article/financement-des-etablissements-de-sante
[2] https://publications.gc.ca/collections/Collection/H118-38-2006F.pdf
[3] https://sante.lefigaro.fr/article/en-15-ans-le-nombre-de-cesariennes-a-double-dans-le-monde/
[4] https://fr.statista.com/infographie/4209/les-pays-ou-lon-pratique-le-plus-de-cesariennes/

La date prévue d’accouchement est TRES aléatoire:
Oui alors bien que la médecine moderne dispose de supers outils comme l’échographie de datation, qui saura nous dire quel jour, à quelle heure et dans quelle position on va accoucher, il n’en reste pas moins qu’au fil du temps, la durée d’une grossesse a tout simplement changé. Oui, non mais pas qu’un peu hein. En 50 ans, on est passé de 43 semaines d’aménorrhée pour une grossesse dite « normale » à 37 semaines, aujourd’hui. Juste 6 semaines d’écart, 1 mois et demi !
Nan mais 1 MOIS ET DEMI quoi ?! Donc évidemment, si tu dépasses la date de péremption, va falloir s’inquiéter illico ma Josy. Faudrait pas que ton bébé soit trop bien fini, il risquerait d’être en trop bonne santé !
Sans compter que chaque femme est différente : de la même façon qu’elle peut avoir un cycle menstruel plus ou moins long, elle peut aussi avoir une période de gestation plus ou moins longue.

[1] Obstétrique psychosomatique et fonctionnelle – Claude-Emile Tourné (2002)

Ton accouchement est chronométré
3 ! 2 ! 1 ! Feu ! Partez ! 
De la même façon que pour la durée de la grossesse, on a réduit la durée d’un accouchement dit « normal ». En 1950, on considérait qu’une femme qui mettait 36h à accoucher, c’était commun, au-delà, ça devenait inquiétant. (36H, c’est quand même 1 jour et demi hein). En 1960, on est passé à 24h et en 1972, à 12h(1). Soit 3 accouchements pour le prix d’un !J’imagine même pas l’année prochaine, faudra que t’aies accouché en 30 minutes sinon, CODE ROUGE !

[1] O’Driscoll, Kieran, Declean Meagher et Michael Robson. 2003. Active management of labour – The Dublin Experience (= La gestion active du travail, Expérience de Dublin)

La péridurale naturelle existe
Et même pas besoin de te planter une aiguille de 58cm où que ce soit, le cathéter est déjà à l’intérieur de toi. « Vachement bien foutue la nature hein ? »
Pour faire bref, tu sécrètes des hormones. Par exemple, t’es dans la savane, un tigre surgit, tu flippes ta race, tu sécrètes de l’adrénaline, ton cœur bat plus fort, tes bronches et tes pupilles se dilatent, tu deviens superman et tu peux espérer courir aussi vite qu’Usain Bolt pour semer le tigre.
Bah pendant l’accouchement, c’est pareil. (Oui enfin sauf que le but n’est pas de gagner le 100m ici). Tu sécrètes de l’ocytocine (enfin si on t’en injecte pas de l’artificielle hein, sinon ça foire tout) et c’est ce qui va faire que ton utérus se contracte en vue de faire sortir bébé, mais c’est aussi l’hormone de l’attachement, qui fera que non, tu ne déposeras pas bébé sur le trottoir à la première nuit de merde venue. Et coup de bol, ocytocine n’est pas venue seule, elle a invité aussi toutes ses copines endorphines.
(Les endorphines, c’est la morphine naturelle de ton corps). La voilà ta péri !
Bon par contre attention, il y a quelques règles importantes à respecter si tu veux qu’elles se pointent :
- Si elles savent qu’il y aura leurs clones artificiels : les hormones de synthèse (autrement dit les trucs qu’on t’injecte 9 fois sur 10 à la maternité), elles ne viennent pas !
- Elles sont hyper timides et ne vont jamais au même soirées qu’Adrénaline : donc pas d’environnement stressant type bruyant, lumineux, qui sent la javel, rempli d’inconnus, des inconnus qui te disent quoi faire et te collent des doigts dans le tchotcho toutes les 10 minutes par exemple. Moui, tu vois où j’veux en venir hein ???
La position la plus pourrie pour accoucher, c’est sur le dos
Et en structure hospitalière, environ 95 % des femmes accouchent sur le dos. (1)
(Enfin, la plus pourrie pour toi hein, parce que pour le médecin c’est la plus pratique. Oui non mais faut quand même penser à lui le pauvre, il fait ça toute la journée aussi, donc un petit tabouret, c’est la moindre des choses).
Bon là, je vais pas m’étaler sur le sujet, ça me semble assez simple à comprendre, mais bon, si t’as quand même un doute, je t’invite tout simplement à essayer de chier sur le dos, je pense que ça te donnera une petite idée.

[1] https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-01/rapport_Perinat_2016.pdf

Il n’est nul besoin de pousser pour que bébé sorte
Ouais, là tu te dis que j’ai fumé les rideaux pour sortir des trucs pareils. Et bien non, mes rideaux imitation lin, 100 % acrylique, couleur gris taupe, acheté chez AM-PM sont toujours là !
Il existe un truc qui s’appelle « le réflexe d’éjection du fœtus » et qui comme son nom l’indique est un réflexe, d’éjection, du fœtus ! Exactement de la même manière que tu as le réflexe de vomir (heu t’as jamais pris de cours de préparation au vomissement si?!), et bien ton corps est doté d’un réflexe pour faire sortir bébé. Magique !
Mais attention, là encore, c’est un truc instinctif, prévue par mère nature depuis des millénaires. Et comme toutes ses capacités « primaires », pour y avoir accès, il faut faire ressurgir le cromagnon qui est en toi. Pas question de réfléchir, de réviser ses cours de préparation à l’accouchement : « je dois souffler, et pousser en même temps, heu nan après, heu nan je sais plus… ! ». On éteint son cerveau, et on laisse faire le reste !
CONCLUSION :
Bref, tu l’auras compris : un accouchement, c’est juste pas censé être un acte médical en fait. (De même que la grossesse n’est pas une maladie !) Mettre au monde un enfant, c’est un acte d’amour, un acte charnel, INTIME, et PAS dangereux contrairement à tout ce que veut nous faire croire depuis des années. C’est d’ailleurs l’aboutissement de la relation sexuelle. Et quand tu fais l’amour, t’as pas un médecin qui t’examines toutes les 5 minutes pour voir si ça va et où t’en es. T’as pas un projecteur lumineux entre les cuisses. T’as pas 5 ou 10 personnes différentes qui viennent te parler, une perfusion pour que ça glisse mieux, un monitoring pour voir si ton cœur suit la cadence…….. Bah ça devrait être pareil pour la naissance de ton enfant, et là, ce serait le plus beau jour de ta vie !

Cet article reste volontairement superficiel, mais je t’invite à en apprendre d’avantage si le sujet t’intéresse, notamment au travers des excellentes émissions « Faux Départ » qui traitent de toute la thématique de la naissance de manière bien plus approfondie.

Voici aussi une excellente vidéo qui résume très bien tout ça :

Il vous est également possible de lire la très riche thèse de Stéphanie Saint Amant « Déconstruire l’accouchement ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s