Éternel septembre

Rentrée 2016

Y a pas d’âge pour une rentrée !

Publicités

Sandra Lapouasse #3

Incorrection orthographique - 1Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 2Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 3Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 4Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 5Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 6Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 7Marina Gri-Bouille - Sandra Lapouasse - Incorrection orthographique - 8

On a tous déjà envoyé un mail avec une petite faute de frappe sans importance, à la limite un petit « à très bite » au lieu de « à très vite » (bah ouais mais qui a placé le B juste à côté du V sur le clavier aussi ?!)… Oui mais il n’y avait que Sandra Lapouasse pour ne pas faire attention à ce fichu correcteur orthographique qui remplace « Goodies » par « Godes » !!

Évidemment ce genre d’incident n’arrive qu’au boulot, sinon c’est pas drôle…!

Et toi, quels sont les pires mails que tu aies envoyé par erreur ? Alleeeeeeez raconte, a pas peur !! 😛

 

Golden Blog Awards

Golden Blog Awards - J'ai craqué

Ouais, bon voilà : y en a c’est les paires de chaussures, d’autres les derniers produits de Cacharel, bah moi c’est les Golden Blog Awards. Chacun son p’tit plaisir après tout ! Et puis bon, comme le blog a officiellement 2 ans, ben c’est un petit peu la fête, je me suis donc permis ce petit cadeau : l’inscription aux GBA.

Quoi, tu sais même pas c’que c’est ?!

Tssss, faut vraiment tout t’expliquer à toi…! Les GBA c’est une sélection de blogs de tous horizons et toi petit internaute de rien du tout chéri, tu peux voter pour celui (ou ceux) que tu préfères. En l’occurrence, là, tu vas être mignon et voter pour moi, n’est-ce pas ?!

Golden Blog Awards - Bouton 2

Ouais bon, tu l’auras constaté, je ne maîtrise pas encore parfaitement les ficelles de l’hypocrisie la politique qui permettraient de me faire élire, mais sois indulgent je fais de mon mieux. Comme je fais de mon mieux pour te faire rire avec mes anecdotes, mes petits dessins et mes petites BD. Bref, si la commissure droite de tes lèvres a un tant soit peu bougé et que tu as esquissé ne serait-ce que le début d’un rictus, je t’en conjure, sois fun : vote pour bibi !

PS : Tu peux voter tous les jours jusqu’au 26 octobre !!! (J’ai pas fini de te faire chier !)

Je suis passée du côté obscure…

J'ai pas peur

…Dit-elle pour se rassurer !

Ça y est, c’est officiel, je suis une vieille peau ! (Ouais mais une vieille peau ‘achement bien gaulée quand même hein !) Et pourtant, y a pas si longtemps, c’est moi qui passais devant un jury de vieilles peaux pour mes examens…

En tous cas, cette expérience m’aura fait prendre conscience d’une chose : LES PROFS PEUVENT RESSENTIR DES ÉMOTIONS ! Jamais je n’aurais imaginé que Madame Bourateau, cette vipère aux cheveux blancs, prof principale de la seconde B, obnubilée par le tableau de composition des éléments, avait pu ressentir une émotion un jour. (Enfin, autre que l’hystérie j’entends !)

Alors, petits étudiants, soyez mignons avec les « adultes » qui se trouvent en face de vous, parce que des fois ils sont aussi pétochés que vous !

Mon projet professionnel : femme au foyer !

J’aurais du me poser des questions déjà quand, sur les bancs de l’école, je répondais « rien » à la question « Tu veux faire quoi comme métier quand tu seras grande ?« . Réponse qui, cela va de soi, soulevait l’hilarité tant chez mes chers camarades de classe que chez la maîtresse elle même !

Illustration - Quand je serai grande

Et ben voilà, nous y sommes : je suis grande, et qu’est-ce que je faire comme métier ? Rien !! Oui, bon, c’est pas complètement vrai j’avoue… Passer mon temps à écrire des articles pour vous chers lecteurs, ça je le fais de bon cœur (et avec des rimes en prime !). Je prends aussi plaisir à poursuivre mon premier métier : graphiste. Mais si les questions financières ne se posaient pas, je plongerai à plein temps dans la glandouille !

J’ai eu la chance le malheur d’avoir été licenciée économique par le passé et d’avoir fait partie des assistés de ce pays. Et bien, même avec toute la volonté du monde, pas facile de ne pas culpabiliser de se lever à midi tous les jours pendant 4 mois ! Chaque fois que vous rencontrez quelqu’un et qu’il vous demande ce que vous faites dans la vie : « Heu… j’ai été licenciée économique… », on vous répond du tac au tac « Oh, merde alors, je suis désolé… ». Mais mec, ça va ! Je viens pas de perdre ma mère ! Je suis juste payée à rien foutre, pas de quoi être désolé !!

Alors outre un petit coup de gueule de feignasse, je veux décomplexer celles ou ceux qui, comme moi, prônent la non carrière. Nan mais qu’est-ce que c’est que cette mode qui décrète que, pour être une vraie femme tendance de ce 21ème siècle, il faut se vernir les ongles, porter un blaser et faire carrière ?! Rien à foutre moi de ma carrière !! Je rêve de rester chez moi, de préparer des tartines de confiture pour le goûter des mioches et de faire les carreaux par un bel après midi ensoleillé. Et toc !