GTA V : le nouveau fléau du couple

Le seul jeu vidéo où le gonz est un mother fucking gangsta mais où il peut passer l’après-midi à lancer la ba-balle à son chien-chien !!

Un mois après sa sortie : bilan !

Comme 97% des mecs de 17 à 42 ans, TON mec s’est acheté GTA 5. Laisse-moi te dire que ton couple n’en ressortira pas vivant ! Si tu as tenu jusque là, déjà, je t’en félicite. Cela signifie que les 30 derniers jours de ta vie de meuf ont été un enfer.

Quand les mecs bloquent devant GTA V

Quand les mecs bloquent devant GTA V

  • Tu te souviens du temps où Namour répondait à 1 question sur 8 quand il était collé devant un match de foot à la TV ?
  • Tu te souviens du temps ou Namour venait se coucher en même temps que toi ?
  • Et quand des fois, vous aviez des longues discussion entre 19h45 et 20h ? (Bah oui, après y a le JT quand même !)

Tu peux te dire que tout ça, c’est terminé ma poule. Considère que c’était le bon temps ! Et puis, si tout va bien, à l’heure qu’il est, ton prince charmant a du atteindre le niveau 16, voire 21 s’il est un peu motivé (oui, au delà tu peux estimer que même lui ne s’en sortira pas vivant !), et bien dis-toi qu’il ne lui reste que 98,56% du jeu, vu que ce bijou numérique contient plus de 1253 niveaux, sans compter le mode online, ni le mode hard, ni le super hard, et puis aussi le mode miroir……………………………. Impec’ pour tenir jusqu’à la sortie de GTA 6 !!!!!!!!!!!!

Alors ma solution (puisque quand même je suis aussi là pour t’aider et te soutenir dans ton malheur), ma solution est la suivante : fais-toi lesbienne ! Et oui, ce jeu vidéo n’intéresse pas les filles (en général) qui ne pensent qu’à faire les boutiques de fringues ou s’arrêter aux feux rouges quand elles ont la manette.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Fashion dans toutes les situations

Oui, toi aussi tu les as croisé ! Tu en fais même partie qui sait… Mais oui, je parle de ces nenettes qui font du sport pour toutes les raisons du monde sauf une : le simple plaisir de faire du sport. Alors, je te propose que nous établissions ensemble la liste (enfin leur liste) des 5 bonnes raisons de se mettre au sport. Oui bon, en vrai on est d’accord, c’est moi qui l’établi la liste dans la mesure où ici, on est quand même sur mon blog…)

Mode & footing

Fashion dans toutes les situations !

5 raisons de merde bonnes raisons de faire du sport :

  1. Rencontrer un mec : Qui sait, avec un peu de chance, elles pourraient tomber sur le prof de la salle de muscu et se fouler une cheville sous ses yeux attendris.
  2. Poster leur temps de course sur Facebook : « Et ouais, z’avez vu tout l’monde comme j’suis trop une real sportive moi ! En plus d’avoir une vie palpitante, elle est saine ! »
  3. Se déculpabiliser : Pas facile d’aller simplement se promener au jardin public, profiter d’une gauffre au nutella et un café sans complexer devant les 258 sportives que tu croiseras en 14 minutes.
  4. Passer devant chez son ex en toute discrétion : « Putain, y a la Mini de Caro garé devant, je l’savais !!! »
  5. Montrer à tout le monde leur nouvelle panoplie de la parfaite sportive : bah ouais, à quoi sert d’avoir le porte iPhone, le fashion survet’ et les dernières sneakers si c’est pour que personne ne les voit ??? (même si je le dis haut et fort : ces baskets, bien que trop stylées, ne sont absolument pas concues pour courir !)

Et puis, y a un truc qui m’agace encore plus que tous les autres c’est que, je ne sais pas si tu l’as remarqué mais ces meufs là, quand elles font du sport, ELLES NE TRANSPIRENT JAMAIS !!! Aucune grosse auréole sous les bras, pas non plus les joues rouges écarlates ou même les cheveux gras… Elles restent impeccables en toutes circonstances. La plus part du temps même, elles sont maquillées ! T’y crois à ça ???

Alors moi j’ai une explication toute bête à tout ça et ça me semble être la plus logique : ces nenettes là ne sont pas réelles, tout simplement ! Elles sont en fait des hologrammes envoyés par Biba, Cosmo et Elle magazine pour te pousser à leur ressembler. Mais moi, elles ne m’auront pas ! Je ne tomberai pas dans le panneau et continuerai tant que faire se peut à rester moche, sale et dégoulinante de sueur pendant mes séances de course à pied, BIM !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon projet professionnel : femme au foyer !

J’aurais du me poser des questions déjà quand, sur les bancs de l’école, je répondais « rien » à la question « Tu veux faire quoi comme métier quand tu seras grande ?« . Réponse qui, cela va de soi, soulevait l’hilarité tant chez mes chers camarades de classe que chez la maîtresse elle même !

Illustration - Quand je serai grande

Et ben voilà, nous y sommes : je suis grande, et qu’est-ce que je faire comme métier ? Rien !! Oui, bon, c’est pas complètement vrai j’avoue… Passer mon temps à écrire des articles pour vous chers lecteurs, ça je le fais de bon cœur (et avec des rimes en prime !). Je prends aussi plaisir à poursuivre mon premier métier : graphiste. Mais si les questions financières ne se posaient pas, je plongerai à plein temps dans la glandouille !

J’ai eu la chance le malheur d’avoir été licenciée économique par le passé et d’avoir fait partie des assistés de ce pays. Et bien, même avec toute la volonté du monde, pas facile de ne pas culpabiliser de se lever à midi tous les jours pendant 4 mois ! Chaque fois que vous rencontrez quelqu’un et qu’il vous demande ce que vous faites dans la vie : « Heu… j’ai été licenciée économique… », on vous répond du tac au tac « Oh, merde alors, je suis désolé… ». Mais mec, ça va ! Je viens pas de perdre ma mère ! Je suis juste payée à rien foutre, pas de quoi être désolé !!

Alors outre un petit coup de gueule de feignasse, je veux décomplexer celles ou ceux qui, comme moi, prônent la non carrière. Nan mais qu’est-ce que c’est que cette mode qui décrète que, pour être une vraie femme tendance de ce 21ème siècle, il faut se vernir les ongles, porter un blaser et faire carrière ?! Rien à foutre moi de ma carrière !! Je rêve de rester chez moi, de préparer des tartines de confiture pour le goûter des mioches et de faire les carreaux par un bel après midi ensoleillé. Et toc !